Frais de ports offerts dès [amount]

Hors série No2 : « La forêt est responsable de la vie sur Terre » 🌍🌳

Nouvel épisode de la série « améliorer votre vie quotidienne ».😍

Hors série No2 : « La forêt est responsable de la vie sur Terre » 🌍🌳

Stopper la déforestation est un défi mondial, causé par divers facteurs dont en grande partie celui des pratiques agricoles non durables qui tuent les écosystèmes naturels.

Le constat est simple, depuis le début du 20ème siècle, la planète a perdu 20% de ses forêts. La cause principale est désormais connue du plus grand nombre, 90% de la déforestation sont liés à l'agriculture. Elle se divise en deux, 60% au développement de l'agriculture agro-industrielle intensive (soja, huile de palme, le maïs ...), et les 30% restants aux petits producteurs.

De plus, près de 20% de toutes les émissions de carbone résultent de la déforestation et de la dégradation des forêts. Joseph Stiglitz prix Nobel et économiste américain le résume de façon claire : "Si nous ne stoppons pas la déforestation, elle annulera 80% des efforts consentis pour réduire le réchauffement planétaire.”. 

En 2007, les experts de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) ont déclaré que l'agroécologie était le moyen le plus fiable pour garantir la sécurité alimentaire et l'avenir de notre planète. Ils ont fondé leurs conclusions sur des études contenant des données tangibles, recueillies dans les pays en développement où l'agriculture industrielle a déjà atteint et montré ses limites comme l'érosion catastrophique, l'instabilité du climat ou encore la désertification...

➡ Quel impact l'Homme a-t-il eu sur la forêt ? : 

STATISTIQUES : Il y a 4 siècles, 66 % des terres étaient recouvertes de forêt, aujourd’hui, seulement un tiers. Alors qu’en 1990 les forêts couvraient environ 4,128 milliards d’hectares ou 31,6 % de la superficie mondiale des terres, en 2015 elles ne couvraient plus que 3,999 milliards d’hectares soit 30,6 % (FAO, 2015). Selon le World Resources Institute, 80 % de la couverture forestière mondiale originelle a été abattue ou dégradée, essentiellement au cours des 30 dernières années. Au total, quelques 129 millions d’hectares de forêts, une superficie presque équivalente en taille à l’Afrique du Sud ont été perdus depuis 1990.

Tous ces chiffres sont alarmants et significatifs de la situation climatique actuelle qui tiens son origine d'une surexploitation de l’homme. La déforestation touche toutes les forêts tropicales, de  l'Amazonie, en passant par l'Afrique équatoriale jusqu'en Asie du Sud-Est. Ces actions ont des conséquences importantes, du fait notamment de tous les rôles que l’arbre assume.

Loin de décroître malheureusement, la déforestation a même battu un record en 2016 par exemple, avec la perte de 30 millions d'hectares de forêts, c'est le double du rythme déjà alarmant de 2014 ou 2015.

 

➡ Les rôles et services offerts par la forêt : 

Les forêts jouent un rôle primordial dans la préservation des équilibres sociaux et écologiques.

Près de 1,6 milliard de personnes en dépendent pour leur subsistance, de par leurs productions de biens dont certains ont une valeur marchande comme le bois, des produits pharmaceutiques et bien d’autres encore.

D'après l'association Envol Vert voici ce qu'apporte la forêt aux êtres vivants sur Terre dont nous faisons partie. 

 Les forêts nous rendent des services tout simplement essentiels : elles régulent le climat, les pluies, évitent les effets dévastateurs des tsunamis sur les côtes, procurent de l’eau potable, constituent un véritable stock de carbone… Et maintiennent les sols fragiles de régions qui subissent de fortes pluies, car elles constituent les meilleures barrières naturelles contre les dégâts liés aux fortes pluies.

⏺ 3/4 de l’eau douce accessible provient des bassins versants des forêts ; les forêts purifient l’eau potable du deux tiers des grandes villes des pays en développement. 

Par conséquent, les forêts peuvent être comparées à des stations d’épuration. Sans elles, pas de filtration (à travers les systèmes racinaires) des polluants tels que : les métaux lourds, azotes…

⏺ Près de 80% des individus des pays en développement dépendent des remèdes de la médecine traditionnelle dont la moitié d’entre elles sont issues de plantes trouvées principalement dans les forêts tropicales.

En effet, le saviez-vous que 70% des plantes identifiées ayant des caractéristiques anticancéreuses par l’US National Institute ne se trouvent que dans la forêt tropicale ?

⏺Les forêts tropicales notamment qui ne constituent que 6% des terres émergées contiennent plus de la moitié de la biodiversité terrestre. L’Amérique latine à elle seule abrite  40% des espèces animales et végétales de la planète et le bassin amazonien 25 % de ces espèces terrestres.

La biodiversité forestière est la base de plus de 5 000 produits commerciaux, de l’huile aromatique distillée à partir de feuilles, aux remèdes à base d’herbe, en passant par les aliments et les vêtements.

⏺ De plus, la forêt peut s’apparenter à un garde-manger à ciel ouvert et à l’état sauvage, car elle regorge de produits comestibles comme : le gibier, les champignons, les plantes, les fruits et les graines. Sans la diversité biologique des forêts et sans les espèces pollinisatrices qu’elles hébergent, la productivité agricole sera moins stimulée, les cultures et notre alimentation mises en danger.

Pourquoi ?

- D’une part, il faut savoir que les forêts jouent un rôle de barrière contre les invasions.

- D’autre part, les pollinisateurs que sont les insectes, les papillons ou encore les abeilles jouent un rôle primordial puisqu’ils sont responsables d’environ un tiers de la production mondiale de nourriture.

De plus, la biodiversité forestière (carabes, coccinelles, syrphes, insectes carnassiers) garantit aux cultures une protection contre les ravageurs qui détruisent 30% des récoltes.

➡ Les principales causes de la déforestation : 

▶ L'expansion agricole est la principale cause de déboisement dans le monde : 

Les plantations de palmiers à huile, le développement des cultures pour nourrir les animaux d'élevage, l'exploitation minière de métaux et de minéraux précieux constituent des causes majeures de déboisement.
À plus petite échelle de façon tout aussi importante, beaucoup de petits agriculteurs pauvres et itinérants participent aussi à la déforestation. Ils défrichent et brûlent la forêt pour ensemencer de petites parcelles de terre et agrandir leur culture.

Le cas du Brésil en est un exemple, les forêts primaires sont détruites pour cultiver le soja qui alimente notre bétail et la canne à sucre pour produire du bioéthanol. En Indonésie, elles sont rasées pour l'huile de palme qui inonde déjà les produits de nos supermarchés et pourrait bientôt alimenter nos voitures.

L'expansion agricole est également la conséquence d'un événement sur lequel nous nous penchons rarement, il s'agit de l'accroissement démographique de la population mondiale.

▶ L'exploitation illégale du bois :

L'exploitation illégale du bois joue également un rôle important dans la déforestation. C'est particulièrement en Europe que l'on trouve une forte responsabilité dans cette dégradation puisque près d'un quart de ses importations de bois sont présumées d'origine illégale. Selon World Wildlife Fund, la France importe 39 % de bois tropicaux d'origine illégale.
D'après Francis Hallé, "la France est un acteur majeur dans la déforestation tropicale humide primaire notamment en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest"

Les recherches du PNUE (Programme des Nations unies pour l'environnement) et d'Interpol ont révélées qu'entre 50-90% de l'exploitation forestière dans les pays tropicaux clés du bassin de l'Amazone, d'Afrique centrale et d'Asie du Sud-est, est le fait du crime organisé.

▶ L'extraction des combustibles fossiles

D'après un reportage effectué en 2015 par France 5 nommé "Menaces sur la forêt française", nous comprenons aisément la situation.

L'extraction du pétrole et du gaz affecte également les milieux forestiers, qui se retrouvent endommagés par les forages, la pose de pipelines, sans parler des fuites régulières de pétrole ou l'exploitation des sables bitumineux.

Nous pouvons prendre l'exemple de la forêt française, première forêt d'Europe occidentale en termes de superficie, représente de loin le principal gisement pour la biomasse solide.

Ainsi, l'exploitation de la forêt fournit du bois-énergie qui est utilisé pour de nombreux cas. Cela commence par les ménages dans les cheminées individuelles puis dans des chaufferies collectives pour le chauffage urbain ou encore pour l'industrie et l'agriculture.

La forêt est parfois considérée comme une simple ressource énergétique, sans considération pour sa valeur écologique (biodiversité, rôle contre les risques naturels...). 

➡ Quelles en sont les principales conséquences ? : 

▶ La perte de biodiversité :

Les forêts hébergent plus de 80% de la biodiversité terrestre et représentent l'un des derniers refuges pour de très nombreuses espèces animales et végétales. C'est pourquoi la déforestation est une catastrophe aussi bien pour l'Homme que pour les autres espèces puisqu’on estime que 27 000 espèces animales et végétales disparaissent chaque année à cause d'elle.

Cette perte de biodiversité qui parfois se trouve être irréversible coupe l'humanité de services et ressources inestimables. En effet, les systèmes alimentaires sont fortement dépendants de la biodiversité et une proportion considérable de médicaments est directement ou indirectement d'origine biologique.

Ainsi, les forêts tropicales fournissent une panoplie de plantes médicinales servant aux soins de santé. 80% des habitants des pays en développement dépendent des médicaments traditionnels : 50% d'entre eux proviennent de la forêt. Et plus d'un quart des médicaments modernes sont tirés des plantes forestières tropicales !

▶ Le changement climatique :

La déforestation participe fortement aux émissions de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique en cours. Ainsi, 17 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone résultent de la déforestation et des changements apportés à l'occupation des sols : c'est le troisième poste émetteur après l'approvisionnement énergétique et l'industrie. 70 % de ces émissions proviennent du Brésil et 80 % de l'Indonésie.

Gaz à effet de serre : puits et source de carbone

Des quantités considérables de carbone ont été libérées en raison de la déforestation opérée depuis des siècles aux latitudes moyennes et élevées, et dans la dernière partie du XXe siècle dans les régions tropicales. Il est donc vital de continuer à stocker le carbone et d'empêcher sa libération dans l'atmosphère si l'on veut lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

En 2005, les forêts couvraient 30% de la surface terrestre et renfermaient plus de la moitié du carbone accumulé par les écosystèmes terrestres, soit plus de mille milliards de tonnes de carbone. Toutes les forêts sont des réservoirs de carbone : elles retiennent le carbone à la fois dans la biomasse vivante et morte, dans les matières organiques en décomposition et dans les sols.

Sur la période 2001-2014, les émissions mondiales provenant de la déforestation ont diminué de 3,9 à 2,9 gigatonnes (Gt) de dioxyde de carbone (CO2) par an. Toutefois, malgré la réduction mondiale des émissions de carbone des forêts du fait du recul de la déforestation, les émissions provenant de la dégradation des forêts ont considérablement augmenté entre 1990 et 2015, passant de 0,4 à 1,0 Gt de CO2 par an. La dégradation des forêts est une réduction de la densité de la biomasse des arbres due à des causes naturelles ou à l'action de l'homme comme l'exploitation forestière, les feux de forêt, les chablis et d'autres événements, indique la FAO.

L'absorption de carbone par les forêts contribue à contrebalancer les émissions mondiales en raison de la conversion des forêts à d'autres types d'utilisation des terres. Les forêts absorbent et stockent deux milliards supplémentaires de tonnes de CO2 par an (2011-2015), à l'exclusion des émissions provenant de la déforestation.

Enfin, les experts du GIEC s'accordent sur un diagnostic inquiétant des impacts à venir du réchauffement climatique : à partir de + 2°C, les écosystèmes terrestres risquent de relâcher plus de gaz à effet de serre dans l'atmosphère qu'ils n'en stockeront.

▶ L'aggravation des maladies :

Contrairement aux idées reçues, les forêts réduisent les maladies infectieuses.

Les forêts tropicales non perturbées peuvent exercer un effet modérateur sur les maladies provoquées par les insectes et les animaux. L'Institut National de recherche pour le Développement affirme que "le déboisement des forêts primaires reste l'une des causes principales de l'apparition de nouveaux agents infectieux et de leur circulation épidémique dans les populations humaines" 

Le saviez-vous ? 40 % de la population mondiale vit dans des régions infestées par le paludisme. Or, dans les zones fortement déboisées, le risque de contracter cette maladie est 300 fois plus élevé que dans les zones de forêt intacte !

De plus, les zones déboisées augmentent le contact entre la faune sauvage et l'homme. De cette façon, 72 % des maladies infectieuses émergentes transmises par les animaux à l'homme sont propagés par des animaux sauvages en comparaison aux animaux domestiques. 

▶ L'accroissement des catastrophes naturelles :

Les forêts ont un rôle indispensable à la structure et la qualité des sols. Cela s'explique par le fait que le couvert forestier protège de la dégradation des terres et la désertification en stabilisant les sols, en réduisant l'érosion hydrique et éolienne et en maintenant le cycle des nutriments dans les sols.

Un sol dénudé n'apporte plus aucune protection contre les pluies violentes qui vont donc favoriser les glissements de terrain et les inondations.
Nous avons comme exemple Haïti, où plus de 90 % des arbres y ont été abattus, essentiellement pour faire du charbon de bois. Sans racines ni feuillages, il n'y a rien pour retenir l'eau dans les localités situées au niveau de la mer, qui subissent alors des coulées de boue meurtrières.

En Indonésie par exemple, la végétation de l'île permettait en partie de contenir ces forts ruissellements, évitant ou diminuant ainsi les risques d'inondations et de coulées de boues. Cependant, l'Indonésie est victime d'une déforestation massive, l'effet est le même, les sols ne parviennent plus à jouer efficacement leur rôle absorbant. 

⭐DES SOLUTIONS À COURT TERME : ⭐

- Utiliser le moteur de recherche Ecosia ✅

Le projet est simple, lors de vos recherches quotidiennes effectuées sur internet ils utilisent les revenues de cette recherche pour planter des arbres. 

Pour plus d'informations, allez voir comment cela fonctionne

- Effectuer un don aux associations luttant contre la déforestation : 

MyHomeArticles vous recommande l'association Envol Vert avec laquelle un partenariat a été conclu. Pour faire simple, pour chaque achat effectuer sur le site MyHomeArticles.com, 5% de votre panier total est redonné à l'association Envol Vert pour soutenir lors différentes actions. 

Engagez-vous avec nous pour lutter contre la déforestation et soutenir les actions associatives. 

------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous vous remercions pour votre lecture et espérons que vous avez apprécié cet article. Pour en savoir plus sur le projet et rejoindre l’aventure MyHomeArticles, voici une courte vidéo explicative :

Facebook

Instagram

MyHomeArticles est à votre service pour AMÉLIORER VOTRE QUOTIDIEN !🌈
------------------------------------------------------------------------------------------------

Sources : Envol Vert ;  Green Peace ; BEES ; Notre Planète Info ; Planetoscope ; ConsoGlobe ; GEO ; Futura Science.


Laissez un commentaire