Frais de ports offerts dès [amount]

EP03 : L’air intérieur de notre maison est plus pollué que l’air extérieur. 🌀

Nouvel épisode de la série « améliorer notre vie quotidienne ».😍

Épisode N03 : L’air intérieur de notre maison est plus pollué que l’air extérieur. 🌀

« Pourquoi faut-il aérer sa maison ? »

Le saviez-vous : l'air intérieur est généralement plus pollué que l'air extérieur, une pollution qui peut avoir des conséquences fâcheuses sur notre SANTÉ !🏚🌳

Toute la maison en est concernée, nos meubles, nos murs, nos moquettes, nos tapis, nos fenêtres en PVC ou encore nos vêtements diffusent quotidiennement dans l’air que nous respirons à la maison ce que l’on nomme des « composés organiques volatils » (COV).

Il s’agit de SUBSTANCES NOCIVES qui peuvent aussi provenir des cigarettes que nous fumons ou des produits ménagers que nous utilisons.

Simple de comprendre la dangerosité des COV, contenu dans deux produits pouvant être facilement définit comme néfaste pour la santé.

De plus, les environnements confinés qui ne sont que peu voire PAS AÉRÉS ont tendance à concentrer tous ces polluants, qui constituent des facteurs d'irritation des voies respiratoires supérieures ou aggravent les risques d'infections.

➡ Mais alors, comment aérer sa maison simplement ?🌿🌀

Nous connaissons tous les VMC, purificateur d’air et autres cadres végétaux, mais le plus simple et surtout le plus économique (nous le verrons par la suite) restent encore si vous le pouvez, d’ouvrir les fenêtres et ce même en hiver.

Voici 3 raisons expliquant pourquoi vous devriez privilégier l’aération par les fenêtres :

  1. L’ouverture de vos fenêtres est le moyen le plus simple, le moins cher, le plus efficace et le plus écologique de refroidir votre bâtiment, la ventilation transversale offrant la solution la plus efficace. L'échange d'air standard fourni par les systèmes de ventilation de Passive House est généralement beaucoup plus faible et, avec le ventilateur dégageant de la chaleur supplémentaire, l'effet de refroidissement est encore plus réduit. Un type de système de ventilation complètement différent serait nécessaire pour permettre des taux de renouvellement de l'air nettement plus élevés. De tels systèmes seraient plus coûteux et moins efficaces, contrairement aux grands volumes d’air que fournissent les fenêtres est cela de façon relativement peu coûteuse.
  2. Le nettoyage des vitrages fixes ou tous autres systèmes d’aération sont généralement beaucoup plus difficiles que le nettoyage des fenêtres pouvant être ouvertes et nettoyées de l'intérieur. Les fenêtres ouvrantes facilitent ainsi l’entretien du bâtiment et permettent de réduire les coûts de fonctionnement.
  3. Les études assurent qu'il y a peu de risque que les maisons ne chauffent pas ou nécessitent beaucoup plus d'énergie pour le chauffage, du fait que les utilisateurs gardent les fenêtres ouvertes. Nous verrons par la suite que cela peut même améliorer l’efficacité de votre système de chauffage intérieur.

Et l'hiver alors, faut-il garder nos fenêtres fermées pour préserver la chaleur ?❄

Les températures qui descendent parfois sous zéro, on serait tenté de garder les fenêtres fermées pour préserver la chaleur. Est-ce une bonne idée ? NON, à la fois pour la santé, et pour la consommation en énergie.

Ne pas aérer, c’est consommer plus !⚠

SURPRISE, contrairement à ce que l’on pense, aérer la pièce aide à moins consommer d’énergie.

La respiration des habitants ainsi que les habitudes quotidiennes produisent beaucoup de vapeur d’eau dans un logement : douche, lessive, cuisine en tête.

Résultat, c’est le taux d’humidité qui grimpe rapidement, spécialement en hiver.

Or, « plus d’énergie est nécessaire pour chauffer l’air d’un logement humide qu’un air sec ». De ce fait, la conclusion est simple, un logement bien aéré nécessite moins de chauffage.

En outre, l’humidité entraîne moisissures et spores de champignons dans l’air, de quoi affecter tout le monde, les personnes âgées, les enfants, etc. Parfois cela peut avoir des conséquences directes sur le logement en cas d’invasion de champignons.

La solution est donc simple : il faut aérer pour chasser l’humidité.

Comment et combien de temps faut-il aérer ?⏳🌫

Encore une fois, contrairement à ce que vous pourriez penser, ne laissez pas les fenêtres et les portes en position de bascule. La température de la pièce baisse alors considérablement sur la durée, et c’est là que la consommation inutile de chauffage intervient.

La meilleure solution : ouvrir en grand, entre 5 et 10 minutes, une à deux fois par jour. Ouvrez le maximum de portes et fenêtres, si possible créez un courant d’air.

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie assure « qu'ouvrir plusieurs fenêtres de son domicile quelques minutes par jour, chauffage éteint, permet à la fois d'assainir l'air intérieur et de ne pas gaspiller trop de chaleur, voire d'améliorer l'efficacité du chauffage en faisant entrer un air moins humide ».

L’air présent dans le logement est ainsi intégralement renouvelé avec une faible perte de chaleur. Cela s’explique par le temps d’aération, ce dernier étant limité, les murs n’ont en effet pas le temps de refroidir, seul l’air circule. L’air frais nouvellement arrivé sera rapidement réchauffé.

Quand faut-il aérer dans une journée ?⌚🌙

D’une manière générale, et surtout en ville, certaines heures sont déconseillées en matière de qualité de l’air.

Évitez d’aérer entre 14h et 18h, quand la pollution est au plus haut. Les meilleurs moments de la journée pour aérer sont le matin entre 8h et 11h et le soir juste après 22h.

Statistiques sur les « années de vie de perdues en France dues à la pollution atmosphérique : ☢👀

 

Selon l’ADEME, la pollution atmosphérique génère vers l’âge de 78 ans des décès prématurés dus aux différentes affections liées à une exposition de long terme à la pollution (31 600 décès/an). L’espérance de vie, lorsque l’on a atteint l’âge de 78 ans, étant encore de 10 ans, 316 000 années de vie sont donc perdues chaque année du fait de la pollution atmosphérique (31 600 décès x 10 années de vie perdues). La pollution de l’air intérieur et extérieur coûte entre 700.000 et 1,7 milliard d’euros par an aux Français.

------------------------------------------------------------------------------------------------

MyHomeArticles à votre service pour AMÉLIORER VOTRE QUOTIDIEN !🌈
Suivez-nous sur :
Facebook
Instagram
Source : Alan – consoGlobe 2018 + Nathalie Mayer - Futura Sciences.

Laissez un commentaire